GTL-TAXI
Groupement national des entreprises de voitures de Taxis et de Location avec chauffeur

24-1-2017 - Situation à l'aéroport de Charleroi

Grève spontanée et manifestation des chauffeurs de taxis de l'aéroport de Charleroi.

Depuis les mesures prises suite aux attentats du 22 mars, ils déplorent toujours le manque de visibilité qu'ils subissent.

Effectivement, la situation des chauffeurs, écartés à une distance de plus de 300 mètres (un endroit quasi inaccessible), est insupportable et scandaleuse.  Si on voulait les écarter complètement, on n'aurait pas procédé autrement !

Les ministres responsables de l'aéroport et de la mobilité en Wallonie ont organisé une concertation entre les responsables de l'aéroport et ceux du GTL ainsi qu'avec les autorités de la ville de Charleroi et les administrations wallonnes le 29 novembre 2016.

Le GTL se pose des questions sur les motifs de sécurité invoqués par BSCA.  Comment peuvent-ils expliquer qu'un taxi avec un chauffeur fait courir plus de risques à l'aéroport que les autocars de 50 personnes situés devant l'aéroport. 

De plus, les taxis sont là pour charger des passagers et non pas pour déposer des clients.  Le GTL comprend dès lors le ras le bol des exploitants et chauffeurs à l'aéroport de Charleroi.

L'aéroport et la ville de Charleroi avaient annoncé qu'ils travaillaient à une solution, mais tout cela prend beaucoup trop de temps pour les exploitants et chauffeurs sur place.  La prochaine réunion est planifiée en mars 2017.

Mais la situation est particulièrement tendue et les chauffeurs ont décidé mercredi de se rendre en cortège chez le bourgmestre de Charleroi, qui a  la compétence des taxis et délivre les licences. Ils ont été reçus par l’échevin de tutelle, Philippe Van Cauwenberghe, qui leur a signalé que la Ville, en concertation avec l’aéroport et les compagnies de taxi, travaille à un règlement qui s’appliquera aux quelque 150 taxis agréés à Charleroi. Les chauffeurs de taxi devront satisfaire à un examen médical et à un entretien, et devront porter le couleurs de la Ville.

Mais du côté de l’aéroport, on confirme travailler à de nouveaux aménagements qui permettront de repositionner les entreprises de taxi. Mais qu'aucune solution ne devrait toutefois intervenir avant... l’été!!!

 

 

Les anciens emplacements dont les taxis ont été écartés il y a 8 mois

Top